Sources des données généalogiques

 

Les pages qui suivent contiennent les données généalogiques de chaque famille mentionnée sur ce site. Pour éviter la répétition, les sources qui ont été consultées pour plusieurs familles sont citées ici.

DOUVILLE, R. (1972) Pierre Morand : premier ancêtre canadien des familles Grimard, Douville, Rompré, Dusablon et d’une branche de familles Périgny et l’Écuyer. Trois-Rivières, Québec, Éditions du Bien Public.

*DROUIN. Baptêmes, mariages et sépultures du Québec, 1621-1967, [index et images numérisées], Institut généalogique Drouin. Consultés sur le site www.ancestry.com.

MES AIEUX, site web de généalogie du Québec, [base de données en ligne], http://www.mesaïeux.com

**PRDH – Programme de recherche en démographie historique. Université de Montréal. Consulté sur le site http://www.genealogie.umontreal.ca/en/leprdh.htm

CANADA. BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES.  Recensements du Canada, 1851, 1861, 1871, 1901 et 1911, Ottawa, Ontario.  RG 31. [index et images numérisées], consultés sur le site www.ancestry.com

ROY, J. E. (1897). Histoire de la Seigneurie de Lauzon, vol. I, [livre numérisé],  Mercier et Co., Lévis, Québec, consulté en ligne sur le site www.ourroots.ca

ROY, P.-G. (1936) Rapport de l’archiviste de la province de Québec [livre numérisé], Imprimeur du Roi, Québec (consulté en ligne sur le site www.ourroots.ca).

SAINTONGE, J. (1990). Nos ancêtres: Biographies d’ancêtres, vol. 17.  Ste-Anne-de-la-Pérade, Gérard Lebelle, Éditeur.

TANGUAY, C. (1871-1890). Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondation de la colonie jusqu’à nos jours, volume 1, section 2, Québec, E. Senécal, Éditeur.

TESSIER, G.-R. (1996).  Généalogie des Familles-souches de Saint-Casimir, Saint-Casimir, Comté de Portneuf, Société d’histoire et de généalogie de Saint-Casimir.

THERRIEN, Léo,  Denise BLAIS, Louise  ALLARD et al (1984). Répertoire de baptêmes, mariages et sépultures de la paroisse Saint-Élie-de-Caxton, comté Saint-Maurice, 1886. Trois-Rivières, Québec, Société de généalogie de la Mauricie et des Bois-Francs.

*La Collection Drouin. Jusque dans les années 1960, les registres paroissiaux du Québec servaient de documents officiels des naissances, mariages et décès de cette province. Par la suite, une copie de tous les documents était transmise au palais de justice concerné. Pendant les années 1940, l’Institut généalogique Drouin a numérisé tous les registres d’état civil du Québec. Ces donnés numérisées sont maintenant connues sous le nom de « Collection Drouin ».

** PRDH. Le Programme de recherche en démographie historique (PRDH) de l’Université de Montréal s’est donné comme mandat, dès 1966, de reconstituer exhaustivement la population du Québec ancien depuis le début de la colonisation française au XVIIe siècle. La réalisation de cet objectif se présente sous la forme d’un registre informatisé de population, constitué des dossiers biographiques de tous les individus de souche européenne qui ont vécu dans la vallée du Saint-Laurent et comprend les dates et lieux de naissance, mariage(s) et décès, ainsi que les liens filiaux et conjugaux entretenus avec d’autres individus.

 Posted by at 12 h 37 min